Comment Survivre Au Décalage Horaire

Général -

Comment Survivre Au Décalage Horaire

 

Voyager, c’est trippant. Prendre l’avion pour se rendre à des milliers de kilomètres, ça l’est aussi. Mais, après avoir attendu 3 heures à l’aéroport et avoir passé un nombre considérable d’heures dans un tube en métal volant à 40 000 pieds dans les airs, on est crevés et on a juste le goût d’aller dormir. En plus de cette fatigue, on ajoute un décalage horaire. Yeah.

 

Mon premier vol en tant qu’agent de bord a eu lieu le 1er juillet 2015. Mon itinéraire était le suivant : on se rendait à Québec en autobus, ensuite on opérait un vol Québec-Paris. On restait à Paris pour 24 heures et ensuite on opérait le vol Paris-Montréal. C’est un type d’itinéraire assez courant et il y a des itinéraires qui sont beaucoup plus demandant et fatiguant que celui-ci. Quand je suis revenue de Paris, la première chose que j’ai faite en rentrant chez moi est de prendre ma douche et je suis allée me coucher directement par la suite, même s’il était seulement 3 heures de l’après-midi. J’ai dormi 22 heures d’affilée. Sans me réveiller une seule fois. C’est ma mère qui est venue me réveiller parce qu’elle commençait à s’inquiéter un peu (beaucoup). Bon, la fatigue ne venait pas seulement du décalage horaire, il y avait aussi le stress de mon premier vol et le fait que j’avais sauté une nuit de sommeil, car j’étais beaucoup trop contente de pouvoir visiter Paris. Mais, le décalage horaire a joué pour beaucoup.

 

L’été, je peux changer de fuseaux horaires de 2 à 4 fois par semaine. Maintenant, cela fait 3 étés que je travaille comme agent de bord, donc je me suis trouvé des trucs. Honnêtement, je suis beaucoup moins fatiguée en revenant d’Europe qu’il y a deux ans et demi, mais je pense que mon corps ne s’est jamais totalement habitué. La réalité est que le décalage horaire est dur sur l’organisme et qu’on ne peut pas rattraper le sommeil perdu. Cependant, je vais vous partager mes trucs pour diminuer les effets du décalage horaire le plus possible, pour trick votre corps et pouvoir être en forme pour pouvoir profiter pleinement de votre voyage!

 

1. Manger un gros ‘’repas’’ avant l’atterrissage

 

Lors de mes premiers vols, lorsque j’arrivais à l’hôtel après un vol d’Europe, j’étais déchirée entre le choix de manger, aller prendre ma douche ou aller dormir. Honnêtement, j’avais vraiment le goût de faire les trois en même temps. Maintenant, je m’assure de manger avant l’atterrissage pour éviter ce dilemme et pouvoir aller dormir directement avec un ventre plein. Je vous conseille fortement de vous apporter des collations dans l’avion, car on va se le dire, la nourriture dans les avions n’est pas toujours bonne.

 

2. Ajuster sa montre à l’heure locale la destination

 

De cette façon, vous pourrez essayer d’établir votre ‘’routine’’ dans l’avion. Ceci vous aidera pour planifier vos périodes de sommeil et vos repas. Ceci vous aidera à faire la transition de fuseau horaire.

 

3. Faire une sieste en sortant de l’avion

 

J’ai bien dit faire une SIESTE. Pas une nuit complète. Je sais, cela va être très difficile, mais si vous dormez trop, ça va débalancer vos journées et vous allez juste avoir l’effet du décalage horaire plus longtemps. Selon le Docteur Éric Mullens : « Chez l'adulte la durée idéale de la sieste doit être comprise entre 10 et 20 minutes, entre 13 h et 15 h. Dans des conditions normales, il ne faut pas dormir trop longtemps, afin d'éviter une insomnie la nuit suivante » (source)

 

Je ne sais pas si cette affirmation s’applique aussi aux situations de décalage horaire, mais pour ma part, je fais des siestes d’une durée d’une heure ou deux. Si je dors plus de trois heures pendant ma sieste, je ne serai pas capable de m’endormir le soir même.

 

4. Prendre une bonne douche après la sieste

 

Je trouve que c’est une bonne façon de se réveiller mentalement et physiquement. Il faut juste éviter de retourner dans le lit après la douche, sinon ça sera encore plus dur de rester éveillé.

 

5. Ne pas se coucher trop tôt

 

Essayez de faire de votre journée comme si c’était une journée typique. Ainsi, votre corps sera fatigué la nuit, vous aurez une nuit normale de sommeil et le lendemain matin vous vous réveillerez avec plein d’énergie.

 

6. Ajuster les heures de sommeil avant le départ

 

Si votre destination est littéralement à l’autre bout de monde (10 heures et plus de décalage horaire), je vous conseille d’ajuster vos heures de sommeil durant les nuits précédant votre voyage. Lorsque vous voyagez vers l’Asie, endormez-vous quelques heures plus tôt qu’à l’habitude pour minimiser la différence d’heures à l’atterrissage.

 

Évidemment, vous pouvez adapter ces trucs selon votre destination. En espérant que ces conseils vous aideront à avoir moins l’air d’un zombie en sortant de votre vol!


Laissez un commentaire